La vidéo en accès libre

12 mars 2018 | Nos choix

A bien tout considérer, il n’y a aucune raison de payer pour voir un film, regarder une photo, lire un livre, écouter de la musique… Sauf à penser que la création artistique est une marchandise comme les autres qui s’échange contre de l’argent. C’est d’ailleurs l’avis de ceux qui parlent de marché de l’art, d’industrie culturelle ou de rentabilité du savoir. Pour les centres de pouvoir, appuyés par les économistes qui les courtisent, la culture et l’éducation s’adressent à des consommateurs plutôt qu’à des citoyens, et elles ne se mesurent plus en émotion ou en épanouissement mais en gigabits et en likes.

Pour mieux faire passer cette idée, il convient cependant de faire croire à la gratuité du divertissement. La grande majorité des chaines de la TNT ou de l’Internet sont accessibles à tous parce que financées par la publicité. Ainsi, il y a deux types de chaines : d’une part pour ceux qui paient, Netflix et Canal+, et d’autre part pour la plèbe, toutes les autres chaines dont les choix de programmation ne sont fait que pour l’audience qu’elle apporte aux annonceurs. Et le service public ? direz-vous. France Télévisions, même privée d’une partie de la publicité, continue à rivaliser avec les chaines privées puisque la participation financière de l’Etat est, entre autres critères, conditionnée par l’audience, et Arte, pourtant devant certaines  chaines commerciales de la TNT, continue d’être considérée comme réservée à l’élite intellectuelle.

Il faut cependant rémunérer les auteurs et tous ceux qui permettent à leurs œuvres de se retrouver sur des écrans, des pistes sonores ou des pages imprimées. Il faut financer les machines qui génèrent ces images, ces sons et ces lettres dans les livres. Il faut payer l’utilisation des réseaux qui les acheminent. Même si, et peut-être parce que, la technique est de plus en plus performante de moins en moins chère, il faut la payer. Sinon nous laissons Nestlé, Auchan, LVMH, Bayer-Monsanto, Volkswagen, Ikea, BNP-Paribas, Apple, Total, Areva, Boeing, Toyota… choisir à notre place en nous persuadant de la gratuité de leur propagande. “Avoir des esclaves n’est rien. Ce qui est intolérable, c’est d’avoir des esclaves et de les appeler des citoyens” disait Diderot.

En utilisant au mieux Internet et les réseaux sociaux pour ce qu’ils sont, c’est à dire des tuyaux d’informations et rien de plus ; en choisissant des caméras et des ordinateurs parfaitement adaptés à nos besoins, c’est à dire ni trop puissant, ni trop faibles ; en comptant sur l’intelligence collective qui consiste à partager ce qui permet au plus grand nombre d’entre nous de vivre ensemble, nous pensons pouvoir faire exister cette Petite boite de prod. Toutes les vidéos de ce site sont libres d’être regardées, relayées sur vos sites web et pages Facebook, téléchargées et diffusées en public ou en privé. Nous vous demandons juste de nous dire ici quel usage vous en faites, à qui vous les destinez, quel accueil elles ont reçu… Si elles vous donnent beaucoup de satisfaction, vous pouvez apporter votre contribution ici. toutes nos productions sont financées par des coproducteurs, par les fonds de soutien à la création audiovisuelle, par le crowdfunding, ou par nous-mêmes… Ce que vous apportez en plus sert à financer de futurs projets, à investir ou à entre tenir notre matériel, ou encore à réaliser des films auxquels nous tenons beaucoup et qui ne trouvent pas leur propre financement.

Cependant, si vous représentez une chaine commerciale présente sur la TNT ou les box des fournisseurs d’accès internet, si vous écrivez sur des sites web bourrés de publicité, et que nos vidéos vous intéressent quand même, nous vous demandons de nous contacter pour décider de notre rémunération. Parce nous ne partageons qu’avec ceux qui partagent aussi, et nous saurons faire valoir nos droits si vous passez outre.

Pour ne rien manquer, abonnez vous à la newsletter!



Nos choix

 

Ce site utilise des cookies. Les cookies servent à mieux faire fonctionner le site, à mieux comprendre son fonctionnement et à adapter nos services. Nous pouvons utiliser des cookies techniques, mais vous pouvez choisir de les désactiver quand vous visitez notre site. Cependant en les gardant actifs, vous nous permettez d'améliorer le fonctionnement de ce site.